EVLI – 2021, le début d’un cycle très positif pour les marchés actions nordiques

 

 

COMMENTAIRE |  05. 02. 2021

Par Peter Lindahl, Responsable Tactical Asset Allocation, Janne Kujala, Gérant actions nordiques et Ville Tiainen, Analyste chez Evli.

Les principaux catalyseurs qui impacteront les marchés nordiques en 2021

Les taux d’intérêt au niveau mondial, la relance budgétaire ainsi que la reprise de la croissance économique seront les principales dynamiques qui impacteront les marchés nordiques en 2021.

Le thème de la reflation sera également très fort cette année, à mesure que la croissance mondiale reprend rapidement. Dès lors, il y aura une rotation entre les différents thèmes, du plus défensif au plus cyclique. Et le thème des small & mid caps sera le plus favorable aux actions nordiques, en particulier en Finlande et en Suède. De fait, les petites entreprises se portent généralement mieux dans un contexte de reflation, où la croissance et les bénéfices se redressent.

Nous avons analysé en ce sens notre benchmark pour les fonds small caps suédois ainsi que sur l’indice nordique à l’automne 2020 et nous l’avons comparé à l’indice MSCI Europe. Il en ressort que les entreprises industrielles ont un poids relatif beaucoup plus élevé dans les pays nordiques que dans le reste de l’Europe, ce qui joue en faveur des marchés nordiques.

Au niveau macroéconomique, les perspectives sont bonnes à l’échelle mondiale et nous nous attendons à une forte reprise au début de l’année. Les marchés nordiques se portent généralement bien dans ce genre d’environnement, car ils sont plutôt cycliques et fortement exposés à la croissance mondiale. De plus, leur forte exposition aux mid caps rend ce cycle de reflation intéressant pour les investisseurs.

S’ajoute à cela le maintient des taux bas. Nous sortons en effet d’une récession et le stimulus annoncé aux États-Unis devrait aussi arriver en Europe. Et, avec l’arrivée des vaccins, les états sont prêts à rouvrir au premier semestre. Tout cela donne donc des perspectives qui s’annoncent plutôt positives.

Il est également peu probable que les autorités reviennent sur les mesures de relance aussi rapidement qu’elles l’ont fait après la crise financière en 2010. Les autorités feront ainsi durer l’action des plans de relance, ce qui génèrera un environnement plutôt favorable aux thèmes cycliques et donc aux marchés nordiques.

Enfin, l’une des grandes tendances en matière d’investissement concerne l’approche ESG. Celle-ci est au cœur des préoccupations de nombreuses entreprises nordiques depuis un certain temps déjà et elle est devenue beaucoup plus importante ces dernières années. Bien entendu, cette tendance ne fera que s’accentuer en 2021.

Différences entre les marchés nordiques et le reste de l’Europe

Les pays nordiques ont une économie plus cyclique que le reste de l’Europe. Il y a majoritairement des entreprises de très bonne qualité, et les marchés nordiques sont orientés vers l’industrie et les exportations, de sorte qu’ils sont plus exposés à la croissance mondiale que le reste du continent.

De plus, en ce qui concerne la qualité des entreprises, sur les bases des données qui sont à notre disposition, il semble que la sensibilisation aux questions ESG et leur intégration au sein des stratégies des entreprises soit plus avancée dans les pays nordiques qu’ailleurs en Europe.

Ensuite, lorsque nous avons comparé le rendement des capitaux propres (ROE) sur les marchés nordiques avec l’indice MSCI en Europe, le ROE des différentes industries ou sous-secteurs était plus élevé dans presque tous les secteurs des pays nordiques. Ici, nous avons utilisé l’indice VINX comme référence.

Cette différence est également visible dans les secteurs financiers. En effet, les banques nordiques ne sont pas chères, mais elles sont clairement mieux valorisées que les banques européennes.

Ainsi, début janvier, le niveau de ROE du MSCI nordique était de 13% et il était de 4,3% pour l’indice européen. Le ROE est donc trois fois plus élevé sur les marchés nordiques.

Mais comment expliquer cette qualité sur les marchés nordiques ? En bref, nous pouvons dire qu’il s’agit d’entreprises bien gérées implantées dans des sociétés qui fonctionnent bien. Cela peut s’expliquer par des gouvernements et des économies relativement fortes et stables, un modèle axé sur l’exportation, une orientation commerciale cohérente ou encore une sélection d’industries et de secteurs de niches.

D’un point de vue cyclique, la région nordique a résisté à la récession liée au COVID-19 bien mieux que le reste de l’Europe, de sorte qu’elle a connu un ralentissement plus modéré, ce qui se reflète également dans les résultats des entreprises. Les marchés nordiques se redresseront donc beaucoup plus rapidement en 2021.

Qu’en est-il du risque de saturation sur les marchés nordiques ? Il y a bien sûr un risque de bulle. En effet, la qualité est bonne à long terme sur les marchés nordiques mais elle pourrait devenir négative à court terme si les investisseurs commencent à se tourner vers des sociétés de moins bonne qualité.

Sur le long terme, les perspectives des pays nordiques restent néanmoins positives, car les entreprises et la croissance sont plus solides et connaissent une meilleure rentabilité, tant du point de vue du marché que de l’investissement.

Il y a évidemment plus d’entreprises coûteuses sur les marchés nordiques, mais si on prend en considération la valorisation de l’entreprise, il peut être judicieux de suivre une stratégie de type value, notamment dans un cycle où les rendements obligataires pourraient augmenter et où le thème de la reflation fait son retour.

Les marchés actions des pays nordiques ont ainsi enregistré de très bons résultats cette année. La composition des secteurs diffère quelque peu entre les quatre pays nordiques, mais la Finlande et la Suède ont obtenu cette année d’excellents résultats en matière de rendements. Le marché actions danois est en général un peu plus défensif, mais il a tout de même progressé davantage que celui de Stockholm ou d’Helsinki. Les pays nordiques semblent donc très bien positionnés en 2021, surtout dans l’environnement de forte reflation qui s’annonce.

A propos d’Evli Fund Management Company Ltd  :

Evli Fund Management Company Ltd est une société de gestion scandinave qui cible particulièrement les investisseurs institutionnels et propose une gestion active avec une coloration ESG, dans une perspective long-terme. Les gérants Senior ont tous une ancienneté de 10 ans en moyenne dans l’entreprise et disposent chacun d’une vingtaine d’année d’expérience dans ce secteur. Evli gère au total de 14,1 milliards d’euros d’encours pour le compte de ses clients (net 12/2020). Les fonds propres du groupe Evli s’élèvent à 95,4 millions d’euros et son ratio de solvabilité BIS est de 15,2% (31 décembre 2020). La société compte autour de 250 employés. Les parts B d’Evli Bank Plc sont cotées sur le Nasdaq Helsinki Ltd. Pour en savoir plus : www.evli.com

A destination exclusive de la presse.

Contact presse
Justine Gloaguen / Céline Bruggeman
06 34 01 68 43
jgloaguen@bdandp.com
cbruggeman@bdandp.com