EVLI – Revue mensuelle décembre 2020

COMMENTAIRE |  07. 12. 2020

Par Tomas Hildebrandt – Gérant Senior en charge de la gestion institutionnelle d’actifs français

Tomas Hildebrandt est gérant de portefeuille Senior pour des clients institutionnels. Il est membre de l’équipe d’allocation d’actifs d’Evli et travaille également en tant que Stratégiste marchés. Tomas a rejoint Evli en 1996 et travaille sur les marchés financiers depuis près de 30 ans.

L’annonce du vaccin crée de l’optimisme sur les marchés

Alors que la pandémie s’aggravait, les rapports des entreprises pharmaceutiques sur l’efficacité de leurs vaccins ont apporté le soulagement tant attendu sur les marchés. Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca ont annoncé que leurs vaccins étaient efficaces à plus de 90 % lors des tests. Ces nouvelles sur les vaccins ont eu un impact positif important sur les marchés actions. Plusieurs marchés ont augmenté de plus de 10 %, et les niveaux de marché se sont rapprochés des sommets historiques dans de nombreux cas.

Les vaccins doivent maintenant passer le test de contrôle et de qualité des autorités sanitaires et ils devraient être approuvés début décembre. Les entreprises ont annoncé qu’elles seront prêtes à livrer rapidement les vaccins dès que l’autorisation aura été accordée. Le début de la vaccination représente un premier pas important vers la maîtrise de la pandémie de Covid-19.

En novembre, les actualités sur les taux d’infection étaient à la fois bonnes et mauvaises. Dans de nombreux pays européens, le nombre de cas a augmenté de manière presque exponentielle, mais de nouvelles mesures restrictives ont permis d’obtenir un net renversement de la situation. Aux États-Unis, en revanche, le nombre de cas a continué d’augmenter, et il est à craindre que les voyages de Thanksgiving n’aggravent encore la situation.

Un nouveau président aux Etats-Unis

Le décompte des voix de l’élection présidentielle américaine a finalement confirmé la victoire du challenger Joe Biden. Cependant, les Démocrates ont obtenu moins de voix que prévu à la Chambre et au Sénat. Les marchés ont rapidement estimé que les aspects les plus radicaux de la politique des Démocrates, tels que les augmentations d’impôts et le règne des méga-capitalisations, ne s’imposeront pas en raison de la mainmise des Républicains sur l’équilibre du pouvoir.

L’augmentation rapide du cours des entreprises technologiques, la pandémie et l’évolution du paysage politique ont entraîné une rotation entre les différents secteurs des marchés actions. Comme la plupart des facteurs ont évolué dans un sens plus positif, les industries cycliques et les titres value se sont quelque peu améliorés. Toutefois, les perspectives ne sont pas encore stables, même s’il y a une certaine confiance sur les perspectives des titres growth et des entreprises technologiques.

Parmi les risques politiques, le Brexit a moins attiré l’attention. Les négociations se sont poursuivies, mais sans conclusions finales. Par ailleurs, la validation du plan de relance de l’UE a rencontré un obstacle, à savoir la réticence de la Pologne et de la Hongrie.

Bilan de 2020

L’année a démarré de façon prometteuse. En janvier, le Royaume-Uni a néanmoins annoncé son retrait de l’UE. Pourtant, la croissance économique mondiale a été positive, et les indicateurs publiés en janvier ne montraient pas encore l’impact de la propagation du coronavirus. La hausse des marchés boursiers n’a pris fin que lorsque l’épidémie de coronavirus a commencé à se propager en dehors de la Chine.

Fin février, peu de gens, voire personne, ne pouvaient encore prédire la vitesse à laquelle le coronavirus se répandrait dans le monde, sa mortalité ou la sévérité des mesures prises par les autorités pour enrayer l’épidémie. Elles ont en effet pratiquement paralysé l’économie mondiale.

En mars, les marchés actions ont chuté plus rapidement et plus durement que jamais depuis la crise financière de 2008. Les gouvernements, les autorités et les banques centrales du monde entier se sont empressés de prendre des mesures sans précédent pour surmonter « quoi qu’il en coûte » cette période difficile.

En conséquence, le marché actions a connu une hausse rapide par rapport aux creux du 23 mars. Cette forte hausse reflète le renversement des taux d’infection et de mortalité liés à la pandémie dans les pays occidentaux, les efforts déployés pour supprimer les restrictions de circulation et les effets positifs des mesures de relance. L’espoir de trouver un vaccin a également stimulé les attentes positives sur les marchés.

Au début de l’automne, l’actualité économique nous a aussi réservé d’agréables surprises. En Chine, la confiance du secteur industriel s’est considérablement améliorée. Aux États-Unis, le marché du travail s’est redressé plus rapidement que prévu, et les ventes au détail ont connu une hausse rapide.

La forte performance des actions des grandes entreprises technologiques américaines s’est par ailleurs poursuivie. La pandémie et les difficultés rencontrées pour les opérations en présentiel n’ont fait que renforcer la confiance dans l’intérêt de l’activité de ces entreprises. L’indice Nasdaq a également atteint de nouveaux sommets.

En octobre, une nouvelle vague d’infections de coronavirus a obligé de nombreux pays à revoir leurs mesures restrictives. En novembre, des nouvelles positives concernant les vaccins et l’atténuation des risques politiques ont fait à nouveau grimper les cours des actions.

Graphique :  Performance des actions internationales sur les cinq dernières années

A propos d’Evli Fund Management Company Ltd :

Evli Fund Management Company Ltd est une société de gestion scandinave qui cible particulièrement les investisseurs institutionnels et propose une gestion active avec une coloration ESG, dans une perspective long-terme. Les gérants Senior ont tous une ancienneté de 10 ans en moyenne dans l’entreprise et disposent chacun d’une vingtaine d’année d’expérience dans ce secteur. Evli gère au total de 13,6 milliards d’euros d’encours pour le compte de ses clients (net 09/2020). Les fonds propres du groupe Evli s’élèvent à 83,9 millions d’euros et son ratio de solvabilité BIS est de 15,5% (30 septembre 2020).

La société compte autour de 250 employés. Les parts B d’Evli Bank Plc sont cotées sur le Nasdaq Helsinki Ltd. Pour en savoir plus : www.evli.com

Contact presse
Céline Bruggeman / Justine Gloaguen
06 34 01 68 43
cbruggeman@bdandp.com
jgloaguen@bdandp.com