EVLI – Revue mensuelle janvier 2021

COMMENTAIRE |  12. 01. 2021

Par Tomas Hildebrandt – Gérant Senior en charge de la gestion institutionnelle d’actifs français

Tomas Hildebrandt est gérant de portefeuille Senior pour des clients institutionnels. Il est membre de l’équipe d’allocation d’actifs d’Evli et travaille également en tant que Stratégiste marchés. Tomas a rejoint Evli en 1996 et travaille sur les marchés financiers depuis près de 30 ans.

Le nombre d’infections au coronavirus continue d’augmenter

En décembre, la situation liée au coronavirus a continué à se dégrader, notamment aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le nombre quotidien de cas de Covid-19 aux États-Unis a dépassé 225 000 personnes, atteignant un pic de 258 866 au 2 janvier. Au Royaume-Uni, une variante beaucoup plus transmissible du virus a été détectée et le nombre de cas signalés par jour a doublé au cours du mois, pour atteindre plus de 50 000 personnes. En Allemagne, le taux d’infection a continué d’augmenter en décembre. En France, en Espagne et en Italie, en revanche, la situation s’est calmée après l’accélération du mois de novembre.

Les marchés sont restés calmes, les autorités sanitaires de différents pays ayant approuvé l’utilisation et la distribution des vaccins. Il est toutefois évident que des mesures de confinement restent nécessaires pour enrayer les infections. Dans de nombreux pays européens, il a été décidé de prolonger ces mesures jusqu’en janvier. Elles ont porté un coup à la consommation et à l’industrie, ce qui affaiblira les perspectives de croissance pour fin 2020 et début 2021.

Aux États-Unis, les Démocrates et les Républicains ont commencé à travailler sur un nouveau programme de soutien pour les foyers américains. Après de longues négociations, un accord a été conclu sur un total de 900 milliards de dollars de relance. De manière inattendue, le Président Trump n’a au départ pas approuvé ce plan d’aide car il aurait préféré, comme les Démocrates, un plan de 2 000 milliards de dollars. À la fin du mois, Donald Trump a néanmoins accepté ce programme de moindre envergure, ce qui a permis d’éviter le gel des fonds fédéraux.

Focus sur Tesla, l’entreprise automobile qui a rejoint le S&P 500 fin 2020

L’envolée du cours de l’action Tesla, qui a augmenté de plus de 640 %, a valu à l’entreprise une place dans l’indice S&P 500 en décembre 2020. Tesla est devenue la sixième plus grande entreprise de l’indice, avec une capitalisation boursière de 590 milliards de dollars, ce qui représente 1,5 % de la valeur marchande totale de l’indice. Selon les prévisions des analystes, les bénéfices de Tesla ne représenteront cependant que 0,3 % des bénéfices totaux des sociétés indexées en 2021. La capitalisation boursière de la société représente 78 % de la capitalisation boursière totale des entreprises automobiles, mais ses bénéfices ne représentent que 12 % de leurs bénéfices totaux. L’action de Tesla réduit également les bénéfices pondérés par action de l’indice de 1,3 % et augmente en conséquence le ratio d’évaluation de l’indice (EPS) à 22,2 sur la base des prévisions des analystes pour 2021.

Le cours de l’action Tesla pour les bénéfices prévus en 2021 est 161 fois plus élevé, et par conséquent, une croissance massive est prévue pour l’entreprise à mesure que les voitures électriques deviennent plus courantes et peut-être dans des secteurs entièrement nouveaux. Les performances de l’entreprise et de son action auront sans aucun doute un impact important sur les performances du secteur automobile et du marché actions dans les années à venir.

Accord sur le Brexit

La sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne a été scellée par un accord de dernière minute. Cela a probablement permis d’éviter un chaos total, mais de nombreux problèmes et détails devront encore être réglés. La plus grande réussite réside probablement dans le consensus trouvé sur la manière de traiter les futurs différends. En tout état de cause, le Brexit signifiera plus de travail et une augmentation des coûts dans les échanges et les transactions entre le Royaume-Uni et l’UE. Les Britanniques seront probablement confrontés à une charge économique plus lourde, ce qui pourrait bien entraîner un affaiblissement de la Livre.

L’unité britannique sera aussi mise à l’épreuve en mai, au moins lors des élections locales, où les exigences pour l’indépendance écossaise seront à nouveau examinées. Parmi les autres événements politiques importants de l’année, citons l’investiture de Joe Biden le 20 janvier, les élections fédérales allemandes et les élections de la Douma en Russie en septembre.

Graphique :  Les titres qui ont grimpé en flèche sur les neuf dernières années

A propos d’Evli Fund Management Company Ltd :

Evli Fund Management Company Ltd est une société de gestion scandinave qui cible particulièrement les investisseurs institutionnels et propose une gestion active avec une coloration ESG, dans une perspective long-terme. Les gérants Senior ont tous une ancienneté de 10 ans en moyenne dans l’entreprise et disposent chacun d’une vingtaine d’année d’expérience dans ce secteur. Evli gère au total de 13,6 milliards d’euros d’encours pour le compte de ses clients (net 09/2020). Les fonds propres du groupe Evli s’élèvent à 83,9 millions d’euros et son ratio de solvabilité BIS est de 15,5% (30 septembre 2020). La société compte autour de 250 employés. Les parts B d’Evli Bank Plc sont cotées sur le Nasdaq Helsinki Ltd.

Pour en savoir plus : www.evli.com

Contact presse
Céline Bruggeman / Justine Gloaguen
06 34 01 68 43
cbruggeman@bdandp.com
jgloaguen@bdandp.com